Développer l'innovation

Booster la croissance

Développer l'innovation

Gene.iO : booster sa levée de fonds !

Suite logique de Shaker, Gene.iO est la seconde étape de l’accompagnement des startups génopolitaines. Les sociétés lauréates suivent un parcours intense de coaching avec en ligne de mire la réussite d’un premier financement, étape décisive dans leur maturation.

Gene.iO a intégré en 2022 sa 2e promotion. Six sociétés ont été sélectionnées pour l’originalité et le potentiel marché de leur innovation. Après l’installation de cinq sociétés sur site en 2021 (Ever Dye, Phagos, Nutropy, STH Biotech, Quibiotic), 2 autres se sont domiciliées à Genopole en 2022 (DNTech, CGenetix).

Rappelons que le programme, d’une durée d’un an, démarre par un audit 360° pour identifier les besoins de la jeune pousse et se prolonge par un coaching autour de 4 packs Expertise : Accès au marché, Levée de fonds, Partenariat grands comptes et Stratégie communication.

Le dispositif porte ses fruits. 21 emplois ont été créés sur site depuis la création de Gene.iO en 2021 soit un total de 52 emplois sur l’ensemble du territoire francilien. Côté financement, les sociétés accompagnées ont levé 4 M€ et perçu 3,5 M€ de subventions en 2022 (promos 1 et 2).

Les 6 lauréats 2022

  • Bioproduction : Byorna, Kyron.Bio et Quibiotic (issue de Shaker)
  • Diagnostic : CGenetix, DNTech
  • Foodtech : The Very Food Company
Lire le communiqué de presse
promo-genio

Grande richesse de Gene.iO : la brique Mentorat !

Les lauréats Gene.iO sont épaulés par des mentors, sélectionnés par Genopole notamment parmi les dirigeants de sociétés anciennement accompagnées. Cet appui fondé sur la solidarité, les retours et le partage d’expériences, apporte beaucoup « humainement » aux bénéficiaires. De leur côté, les mentors apprécient de contribuer à la croissance des jeunes pousses. En témoignent Anne Feraudet, directrice des opérations de BIO SUPPORT et Antoine Prestat, PDG de PEP-Therapy.

Écouter le podcast d'Anne Feraudet, Mentor Gene.iO Écouter le podcast d'Antoine Prestat, Mentor Gene.iO

Mettre en lumière ensemble avec Paris Saclay Spring

Genopole s’est porté comme chaque année, partenaire de Paris-Saclay Spring, les 12 et 13 mai, afin de mettre en lumière les pépites innovantes du site. Lors de tables rondes, Olivier Tomat, directeur de Genopole Entreprises, a présenté l’axe Foodtech et la recherche de nouvelles sources de protéines et de ferments (replay 2). Cécile Martinat, directrice du laboratoire I-Stem (Inserm), a quant à elle, explicité l’innovation développée dans le domaine de la médecine translationnelle (replay 1 en vidéo ci dessous). Notons que la sélection Spring 50 qui distingue 50 startups du cluster Paris-Saclay, a retenu 5 sociétés issues des programmes d’accélération de Genopole ! En santé : Aiintense (Booster), Floating Genes (Shaker, Gene.iO), InnovHem (Shaker, Booster) et en foodtech : Proteme (Shaker), Yeasty (Shaker).

Genopole parraine le Trophée startup numérique

Eva Derabanne a remporté le trophée startup numérique 2022 de l’IMT Starter, incubateur des grandes écoles d’Évry-Courcouronnes, dans la catégorie « santé » parrainée par Genopole. Son projet ScreenMe vise à développer « une application capable d’indiquer instantanément aux médecins si un patient est éligible à un essai clinique ». Eva obtient via le Trophée, un accompagnement personnalisé et des facilités pour l’obtention des packs Expertise pilotés par Genopole.

« Notre mission est de rassembler les acteurs du biocluster autour d’événements, où les connexions se profilent et les partenariats public privé s’organisent, propulsant ainsi l’innovation vers de nouveaux projets dynamiques et fructueux. » NAHIL JACQUEMIER, DIRECTRICE MARKETING & COMMUNICATION
Genopole parraine le Trophée startup numérique

Au plus près des industriels et des investisseurs

Une des missions de Genopole est de mettre en relation son réseau d’investisseurs et de grands groupes avec les jeunes sociétés de biotechnologies accompagnées. Les deux parties ont un intérêt réciproque : les investisseurs et les grands groupes en recherche d’innovations de rupture, les startups en recherche de financements ou d’accords commerciaux.

Créer le lien avec les investisseurs et les financeurs, c’est l’objectif de Partnering Week, opération phare de Genopole : une semaine orchestrée du 26 au 30 septembre, à laquelle ont pris part 40 grands groupes français et étrangers dans les secteurs santé, bio-based, greentech, agtech, protéines alternatives, IA… Une centaine de rendez-vous ont été pris avec les startups génopolitaines de leurs domaines.

Double intérêt

Lauréates de Gene.iO ou preneuses de packs Expertise, les 6 startups CGenetix, Ever Dye, Nutropy, Phagos, SafeInsight, STH Biotech et Synsight, ont bénéficié d’un coup de projecteur important, avec des présentations enregistrées en studio et des vidéos personnalisées pour valoriser leur activité. « Nous avons communiqué grâce aux vidéos en amont de Partnering Week pour attirer l’intérêt des investisseurs et des grands groupes, témoigne Héloïse Mailhac, PDG de STH Biotech. Cela nous a permis d’obtenir une dizaine de rendez-vous avec des investisseurs et autant avec des industriels. Sans Partnering Week, les démarches auraient été beaucoup plus longues et compliquées… ».

De leur côté, les grands groupes participent à la rencontre, animés par la curiosité de découvrir l’innovation portée par les startups : « Ce qui m’intéresse à Genopole qui est un grand pôle de biologie de synthèse, c’est de découvrir de nouvelles technologies a priori en dehors de notre industrie. Je suis curieux d’avoir accès à de nouvelles innovations biotech, domaine que l’industrie cosmétique va de plus en plus utiliser dans le futur », déclare Laurent Chantalat, chargé du Scouting open innovation chez L’Oréal Research & Innovation.

Parcours exemplaire

Temps fort de l’opération, le 27 septembre, une table ronde intitulée « How timing of synergies is crucial for a startup ? », a mis en exergue le parcours de SynHelix qui de startup issue de Shaker, accélérée via Booster, est devenue la filiale française d’un groupe international en seulement trois ans !
L’investisseur Alain Huriez (AdBio Partners) et José Castillo, PDG de Quantoom Biosciences et CTO de Univercells, ont expliqué les bonnes raisons qui les ont conduits à propulser si vite la toute jeune pousse.

« L’événement annuel Partnering Week traduit la mission de Genopole de mise en lien et de connexion. Les startups accompagnées y gagnent une visibilité de premier plan auprès des investisseurs et des plus grands groupes industriels en vue de décrocher un financement ou une collaboration commerciale. » HÉLÈNE VIRASITH, RESPONSABLE DES RELATIONS AVEC LES INVESTISSEURS
En savoir plus

Trois dispositifs
pour renforcer les compétences et soutenir le développement de nouveaux axes scientifiques

Trois lauréats ApogeeBio rejoignent le biocluster

Le premier appel à candidatures ApogeeBio a retenu 3 candidats pour un séjour post-doctoral de 2 ans dans une équipe de recherche génopolitaine. Lancé en 2021 par Genopole et ses partenaires (Universités d’Évry et Paris-Saclay, Généthon, TSP, IMT-BS, CEA, CNRS, Inserm) et co-financé par l’Europe, ce programme offre à de jeunes chercheurs, étrangers ou français résidant à l’étranger, 24 mois de salaire, un suivi personnel facilitant leur séjour et un accompagnement professionnel préparant la suite de leur carrière.

  • Luana Claudino de Melo (Brésil) rejoint la société Enalees pour développer des tests de détection de l’antibiorésistance, pour un usage vétérinaire (photo ci-contre).
  • Vijay Ingole (Inde) est accueilli dans la start-up Synovance pour bioproduire par fermentation une molécule qui entre dans la composition de plastiques, nylon et produits divers.
  • Jesus Mercado Cordova (Vénézuela) concevra au LITEM (Laboratoire en innovation, technologies, économie et management) un modèle informatique de la diffusion, en France, de l’innovation technologique dans le secteur des biocarburants.

Ils renforcent tous trois la filière de la Bioéconomie à Genopole.

« ApogeeBio élargit l’horizon de Genopole à une communauté scientifique internationale. L’appel à candidatures est relayé à travers les réseaux européens et mondiaux de l’emploi scientifique. Outre l’opportunité qu’il représente pour les jeunes chercheurs de tous continents, ce nouveau programme participe au rayonnement international de Genopole et de ses partenaires. » Roxane Brachet, responsable Partenariats académiques
Découvrir ApogeeBio
Luana Claudino de Melo

Des bourses de Master 2 soutiennent la formation par la recherche

La 3e édition des bourses de Master 2 a sélectionné six étudiants, bénéficiaires d’un financement pour leurs six mois de stage dans les laboratoires GenHotel, Lambe, LBEPS, LGRK, SABNP et la startup Altar (entrée depuis dans Ginkgo Bioworks). Avec seize bourses allouées depuis la création du dispositif, Genopole souhaite donner l’opportunité aux acteurs génopolitains d’explorer de nouveaux axes d’intérêt et aux étudiants, l’envie de poursuivre l’aventure de la recherche sur le biocluster Genopole.

Des bourses de Master 2 soutiennent la formation par la recherche

Encourager la formation des doctorants

La bourse de mobilité internationale vise à apporter aux doctorants des compétences nouvelles, transmises ensuite aux équipes dans leur laboratoire d’accueil. L’édition 2022 a permis à une doctorante de Généthon de participer à la formation EMBO « The molecular and cellular basis of regeneration and tissue repair » à l’EMBL Barcelone.

Encourager la formation des doctorants